LA MOXIBUTION

Zhen jiu (针灸), le mot le plus utilisé dans la médecine traditionnelle chinoise  est traduit en Français, acupuncture (zhen, 针) et la moxibustion (jiu, 灸). Ces deux techniques thérapeutiques sont utilisées depuis des siècles et très réputées  l’une comme l’autre dans la médecine traditionnelle chinoise. La moxibustion consiste à réchauffer, à l’aide des moxas, un point d’acupuncture et à faire pénétrer la chaleur à travers la peau, réchauffer les méridiens, dissiper les froids, les humidités, équilibrer le yin et yang et renforcer le système immunitaire.

Les Chinois ont recours à la méthode de la moxibustion depuis plus de cinq milles ans. Dans le plus ancien ouvrage médicinale « Huang Di Nei Jing » (黄帝内经),  il est clairement stipulé : « Tout ce que l’acupuncture n’arrive pas à soigner, la moxibustion est la dernière solution. »

Dans l’antiquité on utilise l’armoise en Chine pour fabriquer des moxas. On sèche les feuilles d’armoise en débarrassant la plante de ses tiges et de ses  fibres puis les feuilles sont broyées  pour obtenir la poudre d’armoise, élément de base de la moxibustion. L’armoise produit en incandescence, une chaleur de 500 à 600 °C qui est plus proche de la qualité yang du soleil.

La moxibustion peut être utilisée seule ou combinée au traitement par les aiguilles d’acupunctures. C’est la plus veille forme de la thérapie en Chine. Ses effets thérapeutiques les plus communs sont de réchauffer lorsqu’il y a un syndrome d’excès de froid ou humidité stagné dans le corps, d’activer de débloquer et faire circuler le qi et le sang dans les méridiens.

Nous avons  tous l’expérience en hiver de chercher une source de chaleur comme le poêle,  la bouillotte ou boire une boisson chaude….

Presque toutes les maladies peuvent bénéficier du traitement par les moxas. Cependant, plus une maladie est chronique, lente, plus les moxas sont indiqués pour les douleurs types : articulaires et musculaires, ainsi que le rhume, l’angine, l’acné, l’eczéma, la constipation, la migraine, l’insomnie, la bronchite chronique, le tabagisme, la dépression, et certains problèmes digestifs, des troubles gynécologiques comme les menstruations douloureuses et certaines infertilités, la malposition fœtale, l’insuffisance de lait. Chez les hommes, elle permet de traiter l’impuissance et l’éjaculation spontanée. On l’utilise fréquemment dans le traitement des personnes fatiguées ou atteintes de maladies chroniques afin de renforcer leur énergie vitale.